Aide S'inscrire

Un taux de rebond, c'est quoi ?

photo d'une grenouille, incrustation du titre : Maîtrisez votre Taux de Rebond.

Parmi toutes les données statistiques accessibles dans un compte Google Analytics, le concept de "taux de rebond" est peut-être celui qui est le moins bien compris. Ce taux de rebond peut grandement varier d'un site à l'autre et comprendre pourquoi un taux de rebond est élevé peut nécessiter de jouer l'apprenti détective.

Analyser et comprendre le taux de rebond de votre site peut être fastidieux, il vous faudra identifier quelles parties de votre site fonctionnent bien, et quelles parties peuvent être optimisées. Cet article a pour objectif de vous accompagner dans cette démarche, en revenant sur ce qu'est un taux de rebond, et en vous expliquant comment améliorer celui de votre site.

Qu'est ce qu'un taux de rebond ?

Un taux de rebond est un rapport exprimé sous forme d'un pourcentage : le nombre de sessions d'une seule page sur votre site, sur le nombre total de sessions sur votre site. Une session d'une seule page correspond à l'arrivée d'un visiteur sur une page de votre site, qui n'a ensuite pas interagi avec cette page, et a finalement quitté votre site immédiatement après. Une session d'une seule page, c'est par exemple un visiteur qui arrive sur votre page d'accueil, et clique immédiatement après sur le bouton "précédent" de son navigateur, ou ferme la fenêtre contenant votre site, sans avoir navigué sur votre page d'accueil ou sans avoir consulté d'autres pages.

 

C'est en fait le pendant virtuel d'une personne qui passe devant une vitrine, regarde à l'intérieur, mais qui ne rentre pas dans le magasin et continue son chemin. Si votre taux de rebond est de 80%, cela signifie que 80% des gens qui jettent un oeil à votre site internet décident de ne pas poursuivre leur visite sur vos pages. La part de vos visiteurs qui constituent votre taux de rebond ne vont probablement pas convertir, quel que soit votre objectif de conversion : commande de produits, inscription à une newsletter, réservation, etc... Pour la plupart des sites internet (à part peut-être les sites internet qui ne comptent qu'une seule page), plus un taux de rebond est bas, mieux c'est !

Comment consulter mon taux de rebond ?

Si vous avez connecté votre site à Google Analytics, consulter votre taux de rebond est facilement réalisable (Apprenez ici comment connecter votre site à Google Analytics).

Pour commencer, connectez-vous à votre compte Google Analytics. Suite à votre connection, la vue d'ensemble "présentation de l'audience" s'affiche par défaut à l'écran : cette vue d'ensemble mentionne votre taux de rebond !

Capture d'écran du logiciel google analytics

Cette vue d'ensemble permet d'accéder à tous les facteurs clés de votre site internet. Sur l'exemple ci-dessus, le taux de rebond est très élevé, car il s'agit en fait d'un blog. Les lecteurs de ce blog viennent donc lire un article, puis repartent : le fait d'avoir un taux de rebond élevé est donc lié au site, et n'est donc, dans ce cas, pas dramatique.

 

Le taux de rebond affiché dans cette vue d'ensemble est dans tous les cas celui de l'ensemble du site. Pour consulter le taux de rebond d'une page en particulier, rendez-vous dans la rubrique "Comportement", sélectionnez ensuite le menu "Contenu du site", et enfin "Toutes les pages" :

Capture d'écran de Google Analytics, montrant le menu permettant de consulter le taux de rebond de chaque pages d'un site internet une à une.

Cette vue détaillée permet de consulter d'autres données que le taux de rebond, et permet de s'apercevoir que, sur le site pris en exemple, les visiteurs consultent les articles de blog proposés durant plusieurs minutes. Dans ces conditions, un taux de rebond n'est pas catastrophique : les visiteurs prennent le temps de lire en détail le contenu proposé. Il reste cependant probablement du travail à faire pour encourager ces visiteurs à rester sur le site et à continuer de consulter d'autres articles.

Qu'est ce qu'un bon taux de rebond ?

Ne paniquez pas si votre taux de rebond est plus haut que prévu. Rappelez-vous : un taux de rebond de 0% signifie que chaque visiteur sur votre site consulte au moins deux pages sur celui-ci avant de le quitter.

Un taux de rebond de 50% signifie qu'un visiteur sur deux quitte votre site après avoir consulté une seule page, et un taux de 100% signifie qu'aucun de vos visiteurs ne consulte plus d'une page sur votre site.


Un bon taux de rebond est donc une notion subjective, qui dépend de vos objectifs et des autres données issues de votre site. Si vous avez beaucoup de visiteurs et un taux de rebond de 70%, réduire ce taux de rebond à 65% sera beaucoup plus profitable que si vous avez moitié moins de trafic, mais seulement un taux de rebond de 40%.

 

Pour vous faire une idée du taux de rebond moyen, consultez le graphique très généraliste proposé ci-dessous par RocketFuel (site en anglais) :

Graphique proposant une interprétation très généraliste du taux de rebond d'un site.

De façon générale, ce graphique (malheureusement disponible en anglais uniquement) indique donc qu'un taux de rebond situé :

  • entre 26 et 40% est exceptionnel ;
  • dans la fourchette 41 à 55% est bon ;
  • entre 56 et 70% est acceptable ;
  • au dessus de 70% est préoccupant.

Attention : il ne s'agit que d'une échelle de référence très large. Si votre taux de rebond est situé dans une catégorie décevante vis à vis de vos objectifs, réfléchissez bien à ce qui pourrait justifier ce résultat en fonction des spécificités de votre site internet. Si votre site propose de nombreuses pages sur l'actualité, ou un blog, votre taux de rebond ne peut pas être évalué selon ce graphique très général (comme expliqué ci-dessus, au début de cet article).

 

Un site de vente en ligne présente habituellement un taux de rebond assez bas, car lorsque ses visiteurs consultent son catalogue et comparent plusieurs produits, il se rendent forcément sur plusieurs pages différentes. Devant cette variété de situations, vous devez déterminer vos propres objectifs concernant les différents taux de rebond de vos pages, en fonction de l'importance de chaque page vis-à-vis du but poursuivi par votre site internet.

 

Si vous réduisez le taux de rebond de 10% sur une page en particulier, quel est l'impact sur les résultats de votre site internet ?  À nouveau, ce résultat peut être exprimé en terme de chiffre d'affaire, mais aussi en nombre de nouveaux visiteurs, ou en nombre d'inscrits à votre newsletter.

Pourquoi mon taux de rebond est-il si élevé ?

Un taux de rebond élevé peut être causé par de nombreux facteurs.

Votre site ne compte qu'une seule page : si vous avez condensé votre contenu sur une seule page, il n'est pas possible de visiter une seconde page sur votre site.

 

 

  • L'apparence de votre site peut entrer en jeu : vous trouverez ci-dessous quelques petites astuces pour faire baisser votre taux de rebond dans ce cas de figure.

 

  • La navigation sur votre site n'est pas assez claire : si vous proposez peu de liens internes, ou si votre navigation ne permet pas à votre visiteur de savoir où il doit aller, il est probable qu'il vous quitte pour tenter sa chance sur un autre site. Voyez alors comment optimiser votre menu.

 

  • La façon dont votre site est utilisé : votre taux de rebond peut fortement fluctuer en fonction de la façon dont vos utilisateurs interagissent avec vos pages. Votre taux de rebond peut progressivement augmenter si vos visiteurs suivent votre blog et l'enregistrent dans leurs favoris : à chaque fois qu'ils regardent si vous avez posté un nouvel article, et quittent votre blog, cela compte comme un rebond pour Google Analytics.

 

Il y a enfin quelques cas dans lesquels un taux de rebond élevé n'est pas forcément mauvais. Vous avez par exemple envoyé une newsletter qui renvoie vers une page d'information sur votre site. L'objectif de cette page est que les visiteurs se renseignent sur vos services et vous contactent pour un rendez-vous. Que vous receviez des dizaines d'appels ou aucun, les visiteurs générés sur votre site vont pour la plupart consulter la seule page d'information en lien dans votre newsletter, et faire gonfler votre taux de rebond. Autrement dit, même si ils restent importants, les taux de rebond ne sont pas toujours pertinents pour mesurer le succès de votre site internet.

Déterminer ce qui influence votre taux de rebond

Maintenant que vous avez fait connaissance avec le taux de rebond, penchons nous sur quelques techniques pratiques qui vous permettront de mieux comprendre le taux de rebond de votre site en particulier, et d'améliorer celui-ci.

1. Étudier les taux de rebond de chaque page en détail

Consultez les données des différentes pages de votre site internet grâce à votre compte Google Analytics. Comme indiqué précédemment, ces informations sont disponibles en vous rendant dans la rubrique "Comportement ", puis en cliquant sur "Contenu du site ", et en choisissant enfin "Toutes les pages ".

 

Pour rester organisé, vous pouvez créer un tableau Excel ou Google Spreadsheet pour sauvegarder et classer les pages ayant un taux de rebond élevé et un intérêt de premier plan pour votre site. Votre listing comptera peut-être plus de 20 pages ayant un taux de rebond élevé, mais seulement quelques unes d'entres elles sont cruciales pour que votre site atteigne son objectif. Vous devez vous occuper de ces quelques pages en priorité.

2. Étudier vos taux de rebond en fonction de vos sources de trafic.

Dans Google Analytics, rendez-vous dans la rubrique "Acquisition", puis dans le menu "Tout le trafic", cliquez sur "Source/Support" :

Capture d'écran de Google Analytics, montrant le menu détaillant le taux de rebond en fonction des différentes sources de traffic d'un site.

Consulter les taux de rebond de vos pages en fonction de différentes sources peut vous aider à déterminer où investir plus de temps et d'énergie. Dans l'exemple ci-dessus, l'essentiel du trafic vient de Google, mais le taux de rebond est haut, tandis que les visiteurs venant de Twitter et The Huffington Post présentent deux taux de rebond bien moindres.

 

En d'autres termes, ces visiteurs lisent plus d'un article, tandis que les visiteurs qui arrivent par le biais de Google consultent seulement l'article qu'ils ont recherché et s'en vont. Cette information peut vous aider à identifier où concentrer vos efforts, et d'où proviennent vos "meilleurs" visiteurs. Toutes ces informations sont disponibles sur cette page, comparant les sources de trafic de votre site et leurs taux de rebond respectifs.

3. Consultez régulièrement vos temps de chargement

Dans Google Analytics, rendez-vous dans la rubrique "Comportement", puis dans le menu "Vitesse du site", cliquez sur "Temps de chargement des pages" :

Capture d'écran de Google Analytics, montrant le menu comparant les vitesses de chargement des pages du site.

Les pages dont le temps de chargement est excessif jouent avec la patience de vos visiteurs, et sont souvent la première cause d'un taux de rebond élevé. Il faut donc vous assurer que votre site soit chargé rapidement, quelque soit la connection internet ou l'appareil utilisé. Cliquez sur "Suggestions relatives à la vitesse du site" dans le menu "Vitesse du site" pour obtenir des instructions directement de la part de Google Analytics pour améliorer la vitesse de chargement de vos pages !

Capture d'écran de Google Analytics, montrant le menu permettant de consulter les suggestions concernant la vitesse du site internet.

Comment retenir plus longtemps vos visiteurs sur vos pages ?

Si les taux de rebond de certaines pages clés de votre site restent élevés, et que la vitesse de chargement de ces pages est hors de cause, plusieurs approches restent à votre disposition pour faire baisser ces taux de rebond.

1. Penchez-vous sur l'apparence de votre site

Comme expliqué précédemment, des défauts dans l'apparence ou la structure de vos pages peut avoir un impact négatif sur leurs taux de rebond. Ces défauts sont souvent faciles à corriger, et peuvent avoir un impact très positif. Le design de votre site est donc la première piste à explorer. Vous devez notamment vous pencher sur les points suivants :

 

  • Assurez-vous que votre navigation soit claire. Si votre site est mal organisé, et que vos visiteurs ne savent pas où se rendre lorsqu'ils le consultent, ils vont probablement "rebondir", c'est à dire quitter vos pages. Assurez-vous que tout ce qui est important soit trouvable facilement.

 

  • Quel que soit l'objectif de votre site, rendez-le très accessible. Vos visiteurs n'arriveront pas forcément sur votre page d'accueil, mais doivent tout de même pouvoir effectuer l'action que vous attendez d'eux très facilement. Si vous vendez en ligne, incluez un lien vers votre catalogue sur toutes vos pages, si vous récoltez des adresses e-mail pour une newsletter, insérez un champ d'inscription sur toutes vos pages.

 

  • Étudiez la mise en page de vos textes. Est ce que vos textes sont faciles à lire ? Vos paragraphes sont-ils courts ? Est-ce qu'il faut beaucoup faire défiler vos pages pour accéder à toutes les informations importantes ? Utilisez ces premières questions pour que votre texte ait plus d'impact, et consultez cet article de blog pour aller plus loin !

2. Racontez une histoire

Le "Storytelling", pratique consistant à raconter une histoire tout en poursuivant un objectif marketing, a le vent en poupe. Raconter une histoire pour susciter des sentiments chez les visiteurs de votre site est possible, par exemple par le biais de l'histoire de votre entreprise, un événement récent ou un communiqué de presse. Un slogan ou une phrase résumant votre vision peuvent aussi faire partie de votre histoire. Cela permet à votre marque d'apparaître plus humaine aux yeux de vos visiteurs.

 

Vous pouvez également utiliser la partie "À propos" de votre site pour créer plusieurs sous-pages connectées entre elles et les utiliser comme autant d'occasions de raconter des histoires pour informer vos visiteurs sur l'histoire de votre société, sur vos employés, vos clients satisfaits ou encore vos valeurs. Vous pouvez aussi utiliser un blog pour diffuser vos histoires, mais n'oubliez jamais de relier toutes ces pages de contenu marketing à la page de votre site internet permettant à vos visiteurs de réaliser l'action que vous attendez d'eux.

3. Supprimez le superflu et les distractions

Recherchez les distractions qui nuisent à la visibilité des informations principales sur votre site, et les contenus qui n'apportent rien à vos visiteurs : publicités, images trop génériques ou encore vidéo/musique dont la lecture est automatique. Supprimez ces éléments perturbateurs. Il faut que votre site aille à l'essentiel et que l'attention de vos visiteurs soit concentrée sur l'objectif de votre site. Tout ce qui sort de ce cadre est susceptible de faire monter votre taux de rebond.

4. Repensez votre contenu avec des liens pertinents.

Quelques-uns des sites internet les plus populaires sont de superbes exemples des techniques permettant de maintenir un taux de rebond très bas. Wikipedia, par exemple, propose un maillage très dense de liens internes pertinents, permettant facilement de passer d'un article à l'autre. Grâce à ce maillage, un visiteur sur le site de Wikipedia consulte rarement une seule page, et a tendance à cliquer sur des liens vers des articles associés au thème qui l'intéressait à l'origine.

 

Votre site internet doit s'en inspirer : vous devez créer des liens d'une page de votre site vers une autre à chaque fois que cela est pertinent. Ces liens sont autant d'opportunités pour vos visiteurs de cheminer sur votre site selon ce qui les intéressent, et ainsi de réduire votre taux de rebond.

 

Lorsque vous souhaitez réduire votre taux de rebond, rappelez-vous que chacun de vos visiteurs à ses propres objectifs. Un taux de rebond important peut être normal si la page en question est la seule page de votre site, ou la dernière page de votre site que votre visiteur consulte avant de s'inscrire à votre newsletter, ou passer une commande... Réduire un taux de rebond s'apparente souvent à un travail de détective, pour ne pas vous perdre, prenez des notes sur vos problèmes, vos idées et vos avancées. Vous serez ainsi de plus en plus efficace dans cette démarche, et pourrez renforcer progressivement la relation entre vos visiteurs et votre site internet.


JÉRÉMIE

Responsable SEO & Contenus - France



Ces derniers articles peuvent aussi vous intéresser :



Écrire commentaire

Commentaires : 14
  • #1

    Bertrand QUANTIN / Au temps des clics (lundi, 09 février 2015 10:52)

    Très bon article

  • #2

    Bertrand QUANTIN / Au temps des clics (lundi, 09 février 2015 10:55)

    Il est tellement bien que je l'ai dit 2 fois, c'est lundi, bonne journée

  • #3

    Artdeos (lundi, 09 février 2015 11:07)

    Merci Jérémie pour toutes ces explications claires sur le fonctionnement de Google Analytics :-)

  • #4

    NDC Foundry -SARL LILAS DE MER (lundi, 09 février 2015 15:14)

    Intéressant merci.

  • #5

    association les alahus (lundi, 09 février 2015 19:36)

    waouhhh un grand merci au top comme toujours merci

  • #6

    ANDRE (lundi, 09 février 2015 21:57)

    Très complet et très intéressant, nous avons au moins le vocabulaire approprié pour échanger avec les "grands" Merci.

  • #7

    bouvier jérôme (mardi, 10 février 2015 15:57)

    Bonjour, non ce n'est pas " Jérôme bouvier" ( qui est, lui, un grand journaliste ! moi, c'est "jérome-jl bouvier" ou "jjl-B" ...un pauvre "petit écrivaillon de blog" ! il ne va pas être content le "B. J." ....
    il va falloir que nous mettions ça au point ! hein, Jérémie ?
    et ce "taux de rebond" ! ah, celui-là, il faut se le faire !
    je voyais bien que mes "visiteurs" ne faisaient qu'une page et le reste ? ... pfitt ! j'en étais désoplé ! du coup, c'avec votre message qu'il va me falloir relire attentivemnt, c'est un vrai boulot qu'il me faut envisager si je veux progresser ! qu'en pensez-vous, les artistes ?
    merci et t. cdt. "jjl-B"

  • #8

    aloeverasante (mercredi, 11 février 2015 18:59)

    oui la gestion des mots clés est tout un art, et il y a tellement de facteurs a prendre en compte? Oui un vrai boulot de faire connaitre ses sites..
    tres bon article !

  • #9

    bouvier jérôme (jeudi, 12 février 2015 10:58)

    eh bien encore moi, le "jerome-jl bouvier" et non "JEROME BOUVIER", le grand journaliste !revenant sur mon précédent commentaire :
    1) pour corriger 2 fautes d' orthographe ( "désoplé" au lieu de désolé ; "c'avec" = avec )
    2) et surtout je vous ai confondus, les "jimdo" avec les "over-blog" que nous utilisons aussi sur 2 de nos blogs ( le-blog-de-jules-du-val-dhermone.over-blog.com et le-blog-du-quartier-floquet-94.over-blog.com )
    et c'est chez eux que les lecteurs ont pour chaque texte une page de garde avec 1 illustration et le texte au dos ; plus difficile donc que chez vous ! mais ils ont un suivi de states et ça c'est bien ! sur jimdo, nous ne les avons pas et c'est un manque ! bonne suite à vous jjl-B

  • #10

    Richoult (mardi, 17 février 2015 12:42)

    Ah cool, vous m’apprenez quelque chose ! :D

  • #11

    Jérémy (jeudi, 19 février 2015 11:30)

    Merci pour cet article très complet ! De manière générale, il faut éviter qu'une page soit une impasse, ce qui veut dire qu'elle n'ait aucun lien...

  • #12

    ABDI (mercredi, 01 juin 2016 14:30)

    Merci pour votre explication

  • #13

    Joy (lundi, 18 juillet 2016 15:28)

    Merci pour le tuto Jeremie ! Par contre tu serais un chef si tu le remettais à jour avec la version 2016 car pas moyen de mettre la main sur un tuto efficace et clair avec les nouvelles interface de Google analytics ! Et je dois t'avouer que je m'y perds. Je viens de lancer mon blog et je n'arrive pas à savoir quels sont les tableaux de google analytics qu'il me faut absolument maitriser pour comprendre mon traffic. : ( Merci d'avance !

  • #14

    location a la nuitée (mardi, 01 novembre 2016 18:44)

    bonjour je suis loueur professionnel sur la presqu'île de giens je suis ouvert toute l année a la locationa la nuitée d 'appartements , studios et chambres tout équipés