mar.

16

juin

2015

11 règles d'or pour capter l'attention des lecteurs


Dire qu’Internet est saturé de contenus est comme annoncer qu’il y a beaucoup d’étoiles dans le ciel ! Une évidence ! Selon une étude d’Internet live Stat, il y aurait plus de 900 millions de sites Internet sur la toile, plus de 3,5 milliards de recherches Google chaque jour et environ 350 000 tweets envoyés chaque minute !

Capter l’attention du lecteur dans ce torrent de contenus devient de plus en plus difficile et constitue en même temps un enjeu capital. Une autre étude du service d’analyse de Chartbeat a pu compter que 55 % des visiteurs passent 15 secondes ou moins sur une seule page Internet.

Bien écrire sur Internet est la seule clé pour battre ces statistiques et garder le visiteur sur son site. Un contenu bien écrit et optimisé pour Internet saura à la fois ressortir dans les résultats des moteurs de recherche et également retenir l’attention des lecteurs une fois sur votre page.

Il existe quelques conseils d’écriture qui peuvent s’appliquer quel que ce soit le support : écran, papier ou gravée dans la roche. Et il y en a d’autres, en revanche, qui sont particulièrement adaptés à la rédaction sur Internet. Voici 11 principes à suivre pour être sûr que votre contenu en ligne aura l’attention qu’il mérite :

1 - Connaître votre audience

Cela peut paraître simple et logique mais beaucoup de rédacteurs prennent la plume avant de s’interroger sur l’identité de leurs cibles et comment les atteindre.


Avant de commencer votre brouillon, posez-vous cette question fondamentale : qui est mon audience principale ? Quelle serait mon audience secondaire, et comment cette deuxième pourrait-elle influencer et servir à atteindre ma principale ?


Admettons que vous souhaitiez créer un site Internet pour un cabinet d'avocats. Votre audience principale pourrait être vos clients existants. Cependant, votre audience secondaire est beaucoup plus large, et pourrait inclure d'autres avocats, des journalistes spécialisés, ou toute personne qui pourrait avoir besoin de vos services dans l'avenir, autrement dit, vos prospects. Vous devez donc vous assurer que votre contenu est à la fois accessible et intéressant à tous ces publics. Quelle genre de questions ces cibles peuvent-elles se poser ? Quelle genre d'information allez-vous pouvoir leur donner ?

2 - Appliquer la méthode de la pyramide inversée

Les lecteurs ont une attention très impulsive. Ils jugent de l’intérêt de votre site en seulement quelques secondes. Pour une clarté et un impact immédiats, structurez votre contenu sur le modèle d’une pyramide inversée ou d’un cône. L’information la plus importante doit apparaître en haut de votre page. Puis, graduellement, vous intégrez les éléments secondaires et terminez par les détails.


Imaginons cette fois-ci que vous créez une page Web pour une conférence. Les informations les plus pertinentes - comme la description de l’événement, les thèmes, la date et le lieu - seront naturellement visibles en haut de la page. Ensuite viendront les informations secondaires comme la présentation des conférenciers et l’ordre des conférences. Et enfin, en dernier lieu, vous pourrez nommer les organisateurs, les différents partenaires de l’événement ou encore les citations des articles de presse parus lors de la précédente édition.

3. Écrire des phrases courtes et simples.

Les longues phrases n’ont pas leur place sur Internet. La longueur moyenne à respecter pour une phrase en ligne est de 35 mots maximum. Principalement constituée de mots et de verbes. N’utilisez pas de mots tels que “placidité” ou “nébuleux” lorsque vous pouvez simplement écrire “calme” ou “confus”.



Retrouvez dans cet article de blog les conseils d'Einstein pour vous adapter à votre public.

4. Préférer la voix active

Utilisez des verbes actifs plutôt que passifs en précisant bien qui est le sujet de la phrase. Plutôt que d'écrire "Un café a été commandé", préférez toujours "Le client a commandé un café ." Ou encore au lieu de dire "Les produits peuvent être commandés sur notre site Internet” , écrivez de préférence "Vous pouvez commander ces produits sur notre site."

La voix active simplifie la lecture et rend votre parole plus directe et donc plus impactante.

Ce conseil s’applique aussi lorsque vous devez vous adresser directement à votre audience. Un “Vous pouvez commander dès maintenant” servira davantage votre cause que “la commande peut être passée”.

5. Rien ne vaut le concret

Ne limitez pas votre prose à des généralités et des déclarations de haut niveau. Des exemples puisés dans votre quotidien aident les lecteurs à mieux comprendre et visualiser vos messages. Voyez plutôt avec ces deux descriptions :

"Ceci est le meilleur jouet pour chien que vous puissiez trouver !"

Ou alors :

"Nous avons réalisé ce jouet pour chien à partir de caoutchouc 100 % naturel et durable, conçu pour résister aux crevaisons et à la plus dure des mâchoires."


Quelle version a le plus d’impact sur vous et vous offre la plus claire vision du produit proposé ? Les détails apportés dans la seconde description sont un argumentaire de vente concret donc efficace et vous permettront, de plus, d’être mieux référencé sur Internet.

6 . Compléter le jargon

Le Web doit être accessible à tous, par les experts comme par monsieur et madame tout le monde. Donc, assurez-vous que l'information que vous fournissez est compréhensible aussi des non spécialistes. Évitez les acronymes dès le premier emploi sur votre page ou le langage d'initié. Et si vous n’avez pas le choix, alimentez vos propos par des liens vers d'autres articles où les lecteurs pourront obtenir plus d'informations de fond sur le sujet en question.

Exemple concret avec cette phrase :

Suite à un accident de la route, l’OPD est intervenu rapidement sur place et les victimes transportées en A.R ont tous pu être sauvées.


Ces termes sont surtout compréhensibles pour les métiers médicaux ou sapeurs-pompiers. Une révision plus accessible serait :

Suite à un accident de la route, l’officier de permanence départementale est intervenu rapidement sur place et les victimes transportées en ambulance de réanimation ont toutes pu être sauvées.

 

Ce conseil est particulièrement important si vous travaillez dans un secteur technique mais souhaitez néanmoins que votre site puisse toucher des clients non experts. Rappelez-vous que vous avez besoin d'écrire pour votre public (voir point n°1) et non pour vos collègues. Utiliser un langage accessible vous aidera à élargir votre base de clients.

7. Rendre le texte lisible

En plus d’ordonner les informations selon leur ordre d’importance, assurez-vous que le texte soit facile à parcourir. La plupart des lecteurs vont scanner la page très rapidement avec leur yeux pour trouver l’élément spécifique qu'ils recherchent et si ils ne le trouvent pas facilement, ils quittent la page sans chercher à aller plus loin.

Difficile à croire ? Essayez de faire attention la prochaine fois que vous naviguez sur un nouveau site. Est-ce que vous lisez chaque mot du début à la fin ou vos yeux sont-ils en train de faire des bonds d’un paragraphe à l’autre pour analyser le contenu et savoir si ça vaut vraiment le coup d’investir du temps dans leur lecture ?

Quelques basiques pour rappel :

  • n’hésitez pas à utiliser des listes à puces pour aérer vos paragraphes.
  • n’ayez pas peur du vide. Placez des espaces sur vos pages pour séparer les textes, les images. Le confort de lecture sera bien plus grand.
  • les titres et sous-titres sont indispensables pour structurer votre contenu.
  • Les titres et sous-titres aident non seulement vos lecteurs à trouver facilement l'information qu’ils recherchent mais aident également les moteurs de recherche à indexer votre contenu de la bonne manière.



Découvrez les 6 règles d'or à suivre pour écrire sur Internet !

8. Incorporer du multimédia.

Quelquefois, une photo, une infographie ou une vidéo vaut mieux que des centaines de mots.

Les recherches prouvent que 90 % des informations transmises au cerveau sont visuelles, et les individus captent les visuels 60 000 fois plus rapidement que les textes.

Une carte ou un graphique facile à lire peut également vous aider à expliquer une idée ou un concept plus compliqué que du texte seul. Si vous n’êtes pas un designer certifié, il existe de nombreux outils gratuits et très intuitifs qui pourront vous aider à réaliser ces différents visuels facilement. Canva ou Piktochart sont deux de ces outils.


Les images aident aussi à casser le texte, rendre votre ensemble plus digeste à lire. Nous vous recommandons d’avoir au minimum une image sur chaque page de votre site.

Exemple d'une page d'accueil qui allie efficacement texte et image  :


9. Réfléchir comme un moteur de recherche.

Les internautes trouvent les contenus web qu’ils souhaitent via de nombreuses voies comme les réseaux sociaux, les liens provenant d’autres sites, les signatures d’e-mail, et bien évidemment les moteurs de recherche. Cette dernière source de trafic est à soigner. Pour se faire une place sur les moteurs de recherche, vos textes doivent être extrêmement bien écrits, pertinents et surtout optimisés. Pensez de nouveau à votre audience : quels sont les termes et les mots-clés susceptibles d’être entrés dans la barre de recherche Google ? Assurez-vous que ces termes soient bien présents au sein de votre contenu, en particulier dans vos titres et sous-titres.

 

Plus d’informations sur le référencement.

10. Mailler le contenu

L’avantage d’un site Internet est que l’on peut facilement renvoyer ses visiteurs d’une page à une autre. Aidez vos visiteurs à trouver encore plus de contenus pertinents en les guidant intelligemment grâce à des liens placés derrière des mots ou des images. Le mieux encore étant que ces liens redirigent vers du contenu présent sur votre site et non de les faire quitter votre page. 

À noter que ces liens peuvent aussi être des ancres pour les aider à trouver l’information plus rapidement sur votre page.

Par exemple, mettons que vous alimentiez un blog de cuisine.

“La ratatouille est l’un des plats les moins caloriques, constitués de légumes de saison comme des aubergines, des tomates et des courgettes.”


Vous pouvez placer ici un lien derrière "plats les moins caloriques” renvoyant vos visiteurs sur une sous-page de votre site dédiée aux repas diététiques.


Placer ces différents liens internes sur vos pages aident aussi pour le référencement de votre site Internet. Attention, ces liens doivent toujours être utiles et associés aux expressions mises en liens et il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse : avoir trop de liens peut noyer l’information et perturber le visiteur. Google est également sensible aux sites qui arrivent à trouver le bon équilibre.

11. Provoquer la demande

Les bonnes pages Internet se terminent généralement par un bouton d’action : inscription à la newsletter, donnez-nous votre avis, contactez-nous pour plus d’informations, quels sont les autres articles de blog liés, quelle vidéo serait un bon complément, y a-t-il un document intéressant à télécharger, etc.

La stratégie est d’encourager le clic pour que le visiteur reste plus longtemps sur votre site et puisse facilement promouvoir ou relayer ce qu’il vient de lire.

Gardez ces boutons d’action compacts et commencez-les avec un verbe d’action comme “Créez, téléchargez, rejoignez”, etc. Et bien entendu placez un lien derrière ce dernier.


 

 

Justine Perussel,

Blogueuse pour la communauté

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :