11 conseils pour vous permettre de rédiger des contenus efficaces sur le web

Quatre personnes lisant un livre en même temps

Internet est un vaste univers, c’est le moins qu’on puisse dire. Selon le site Internet Live Stats, il existe plus de 1,9 milliard de sites, plus de 3,5 milliards de recherches Google sont effectuées chaque jour et près de 350 000 tweets sont publiés chaque minute.

Capter l’attention des internautes dans un monde virtuel aussi gigantesque est un vrai défi. D’après une étude du service statistiques de Chartbeat, 55 % des visiteurs passent 15 secondes ou moins sur une page web.

 

La formule secrète pour inverser la tendance de ces statistiques ? Une rédaction web efficace. Des contenus bien écrits et optimisés pour le web vous propulseront en tête des résultats de recherche et susciteront l’intérêt des lecteurs.

Quelques astuces d’écriture sont valables aussi bien sur le web que sur papier, mais certaines sont particulièrement pertinentes pour les rédacteurs de contenus numériques. Suivez les 11 principes détaillés ci-dessous pour assurer la réussite de votre site et de son contenu.

1. Ciblez votre public

Cela paraît simple en apparence, mais de nombreux rédacteurs ne se demandent pas quel est leur public cible avant de se mettre à taper sur leur clavier.

Avant toute chose, posez-vous les questions suivantes : Quelle est ma cible principale ? Existe-t-il une cible secondaire pouvant influencer et informer ma cible principale ? Comment les internautes trouveront-ils mon site en ligne ?

 

Par exemple, si vous créez un site pour un cabinet d’avocats, votre cible principale peut être les clients existants. Cependant, votre cible secondaire sera plus vaste et inclura les avocats en général, les journalistes juridiques ou toute personne qui aurait besoin d’un avocat à l’avenir.

Vous devez faire en sorte que votre contenu soit accessible et adapté à toutes ces cibles. Quel type de questions ces groupes seront susceptibles de poser sur un sujet en particulier ? Où sont-ils les plus actifs en ligne ? De quelles informations ont-ils besoin ?

 

Les internautes trouvent des contenus web de différentes façons : partage sur les réseaux sociaux, liens provenant d'autres sites, partage par e-mail et résultats sur les moteurs de recherche. Cette dernière méthode est particulièrement importante lorsque vous rédigez pour le web. Vous pouvez très bien avoir une belle plume, si vos textes ne sont pas optimisés pour les moteurs de recherche, il y a peu de chances que des visiteurs tombent dessus. Mettez-vous à la place de votre public cible : quels termes de recherche taperaient-ils dans Google ? Veillez à inclure ces expressions dans vos titres et sous-titres.

2. Suivez le modèle de la « pyramide inversée »

Les internautes sont dotés d’une capacité d’attention limitée, ils décideront en quelques secondes de rester ou non sur votre site. Structurez votre contenu comme une pyramide inversée ou un cône. Les messages les plus importants doivent être placés en haut de la page. Ensuite, entrez un peu plus dans le vif du sujet avec des informations complémentaires. Enfin, terminez par quelques détails.

 

Par exemple, si vous créez un site pour une conférence, les détails les plus pertinents, comme la description du thème, la date et le lieu de l’événement, devront apparaître en haut de la page. Ajoutez ensuite des détails complémentaires, comme le nom des intervenants et le sujet de leurs interventions. Les informations moins cruciales, comme les organisateurs de la conférence, l’origine de la conférence ou la liste des ressources associées, devront être placées en bas de page.

 

Les deux graphiques suivants nous ont été utiles dans la refonte de notre site et vous aideront également à conceptualiser la structure du vôtre.

Pyramide inversée des informations et relation design/information

3. Utilisez des phrases simples et courtes

Les phrases longues sont l’apanage de Marcel Proust… Aujourd’hui, les lecteurs ont une capacité d’attention très courte, de l’ordre de 35 mots ou moins par phrase.

Selon webpagefx.com, l’Américain moyen a le niveau de lecture d’un collégien. Des contenus web accessibles et faciles à lire attireront naturellement plus de monde.

 

Employez principalement des noms et des verbes et limitez l’utilisation d’adverbes ou d’adjectifs. Oubliez les mots trop compliqués comme « équanimité » ou « quintessencier », privilégiez leurs synonymes plus simples :  « calme » et « compliquer » respectivement.

Si vous ne savez pas à quel niveau votre prose se situe (comme tout le monde, en somme), évaluez vos textes selon des modèles de lisibilité.

La plupart des modèles existants s’appuient sur la longueur des mots et des phrases dans un texte. La lisibilité de votre texte est notée par un nombre ou un niveau d’éducation.

Les trois outils suivants vous permettront de scanner votre texte et d’évaluer sa lisibilité :

Est-ce que votre texte est facile à comprendre pour un collégien ? Évaluez-le grâce à l’outil de niveau Flesch-Kincaid !

4. Privilégiez la voie active

Utilisez des verbes actifs plutôt que passifs et précisez toujours le sujet d’une phrase.

Par exemple, au lieu d’écrire « Un café a été commandé », optez pour « Le jeune homme a commandé un café ». Au lieu de dire « Les produits peuvent être commandés sur notre site », utilisez plutôt « Vous pouvez commander des produits sur notre site ».

 

La voie active permet de créer des phrases courtes et faciles à lire. Ces dernières sont plus directes, vous donnez l’impression de vous adresser directement à votre public. Par exemple, « Vous pouvez accomplir cette tâche » est bien plus dynamique que « Cette tâche peut être accomplie ».

5. Appuyez-vous sur des exemples

Ne vous limitez pas à des généralités ou des banalités vues et déjà vues. Utilisez des exemples concrets pour aider vos lecteurs à mieux comprendre et visualiser vos messages. Jetez un œil à ces deux descriptions :

  • C’est le meilleur jouet pour chien que vous achèterez.
  • Le « Rough Rover » est un jouet pour chien robuste en caoutchouc 100 % naturel, conçu pour résister aux mâchoires et aux crocs des toutous les plus enthousiastes.

Laquelle de ces versions vous donne une idée plus claire du type de jouet que vous achetez ? Les détails dans la seconde description montrent aux lecteurs les avantages du jouet.

 

Petit bonus : des descriptions de produit détaillées améliorent le référencement de votre site et donnent aux clients les éléments dont ils ont besoin pour passer à l’achat.

 

Nous avons eu un coup de foudre pour les descriptions de produit sur le site de Zingerman, qui expliquent avec des termes alléchants pourquoi leurs produits gourmet sont les meilleurs. 

Exemple d’une description produit détaillée

6. Évitez le jargon technique

Le web est un endroit qui doit rester à la portée de tous, pas seulement des experts techniques. Veillez à ce que vos informations soient compréhensibles pour un public non averti. Explicitez les acronymes lorsqu’ils apparaissent pour la première fois. Évitez le jargon technique. Expliquez les termes complexes ou spécialisés. Ajoutez des liens vers d’autres articles où les lecteurs peuvent en savoir plus sur un sujet en particulier.

 

Prenons cette phrase :

Le journaliste a enregistré un rush, est reparti à la station en voiture et a mis le tout dans la boîte.

 

Cette phrase serait compréhensible pour des journalistes chevronnés, mais une révision s’impose pour le web :

Le journaliste a interviewé un passant à propos de l’incident et a enregistré son témoignage pour l’inclure dans son reportage.

 

Ce conseil est très important si vous travaillez dans un domaine technique, mais souhaitez attirer des clients qui ne sont pas des experts sur votre site. Rappelez-vous d’écrire pour votre cible (cf point n°1) et non pour vos collègues. Un langage simple rendra votre site plus accessible, ce qui est exactement l’effet recherché pour attirer vos futurs clients.

7. Variez votre vocabulaire

Les mots sont comme des biscuits, nous en avons tous des préférés. Mais quand il s’agit de susciter l'intérêt de vos visiteurs, la diversité est la clé !

 

Les nuages de mots sont des outils amusants à utiliser qui vous aideront à diversifier le choix de vos mots en matérialisant de façon visuelle ceux que vous utilisez le plus.

Copiez-collez simplement votre texte dans un outil de nuages de mots gratuit comme celui-ci pour générer votre nuage. Le ou les mots les plus utilisés apparaîtront en grandes lettres. Si vous avez utilisé un mot de façon excessive, cherchez son synonyme dans un dictionnaire de synonymes afin d’améliorer votre texte.

 

Votre nuage fait ressortir des mots négatifs ? Vous savez donc ce que vous devez modifier pour donner un ton plus positif à votre contenu. N’oubliez pas d’inclure des mots clés propres à votre site : ils doivent apparaître plusieurs fois dans votre texte et donc ressortir nettement dans un nuage de mots.

 

Une exception à la règle : veillez à rester cohérent dans le choix des termes de votre site afin de ne pas embrouiller vos visiteurs. Par exemple, si vous êtes un photographe, si vous proposez des « séances photo » sur une page, ne les nommez pas « sessions photo » sur une autre.

Listez les termes qui décrivent le mieux votre entreprise et regroupez ceux qui ont la même signification. Sélectionnez vos mots préférés et utilisez-les de façon cohérente partout sur votre site. Voici des exemples :

 

À utiliser : facture.

À ne pas utiliser : note

 

À utiliser : séance photo

À ne pas utiliser : session photo, rendez-vous photo, shooting

 

Comment vous référez-vous à vos clients ? Clients, patients ou utilisateurs ? Offrez-vous des services, des packs ou des forfaits ? Une fois votre liste de termes terminée, appuyez-vous sur celle-ci pour relire tous vos textes avant publication.

8. Facilitez la lecture de vos textes

En plus d’ajouter les informations les plus importantes en premier, faites en sorte que votre texte soit facile à lire en diagonale. En général, sur le web, les lecteurs ne parcourent que rapidement les sites pour trouver l’information qu’ils recherchent. S’ils ne la dénichent pas en un clin d’œil, ils quitteront votre site et iront voir ailleurs.

 

Vous en doutez ? Faites l’expérience par vous-même la prochaine fois que vous visiterez un nouveau site. Lisez-vous chaque mot du début jusqu’à la fin ? Ou votre regard se promène-t-il un peu partout sur la page à la recherche de l’information souhaitée ?

  • Au lieu de rédiger des paragraphes denses, utilisez des listes à puces ou numérotées. Au lieu d’avoir une longue page de texte, organisez votre contenu en onglets clairs.
  • Ajoutez systématiquement des « espaces blancs », notamment autour de vos paragraphes, images et autres éléments sur votre page web. Vous pouvez penser qu’il s’agit d’un gâchis d’espace, au contraire, c’est une réelle astuce de web designer. Laisser assez d’espaces blancs autour de votre texte permet de le rendre plus lisible et sa lecture, plus agréable.
Texte organisé en paragraphes avec des titres de tailles différentes
  • Il est également indispensable de diviser votre contenu en sections avec des sous-titres informatifs. Voici des exemples de titres pour un site sur le thème du changement climatique :
  1. Qu’est-ce que le changement climatique ?
  2. Les causes du changement climatique
  3. Les effets actuels et futurs du changement climatique
  4. Les solutions pour réduire les émissions
  5. En savoir plus

 

Ces sous-titres faciliteront la navigation des visiteurs sur votre site et aideront les moteurs de recherche à trouver votre contenu. Sur un site Jimdo, sélectionnez simplement le texte à modifier, cliquez sur votre titre et rendez-vous dans les options Style pour paramétrer sa taille. Utilisez un grand titre (H1) en haut de chaque page, des titres de taille moyenne (H2) pour aérer votre message principal et des petits titres (H3) pour les points secondaires.

9. Insérez des supports multimédia

Parfois, une image, une infographie ou une vidéo est bien plus parlante. Selon plusieurs études, 90 % des informations transmises par le cerveau humain sont visuelles. Les gens traitent les informations visuelles 60 000 fois plus vite que du texte. Un graphique ou un tableau faciles à lire seront bien plus éloquents qu’un long texte explicatif sur un sujet complexe. Si vous n’êtes pas designer de profession, il existe de nombreux moyens de tirer parti des visuels sur votre site et d’excellents outils qui vous aideront à réaliser des graphiques, comme Canva et Piktochart.

 

Les images permettent également d’aérer les textes et de rendre votre page plus lisible. Nous vous conseillons d’insérer au moins une image par page sur votre site.

10. Étalez le contenu de votre site

Un site web présente un atout essentiel : il est extrêmement facile de rediriger les lecteurs d’une page à une autre. Proposez à vos visiteurs de découvrir des contenus encore plus intéressants en ajoutant des liens sur certains mots ou expressions qui les emmèneront vers des ressources pertinentes, notamment sur votre site. Vos lecteurs interagissent avec vos contenus et continuent ainsi de naviguer sur votre site.

 

Par exemple, imaginons que cette phrase apparaisse sur votre site de recettes : « La ratatouille est un plat faible en matières grasses qui se compose de légumes de saison comme des aubergines, de la courge et des tomates. » Vous pourriez insérer un lien dans l’expression « plat faible en matières grasses » vers une page regroupant d’autres articles de blog sur le thème de l’alimentation saine.

 

Créer un maillage de liens internes sur votre site, renforce également votre référencement, mais gardez bien en tête que les liens doivent être pertinents et utiles. Visuellement, si vous surchargez votre texte avec les liens, les visiteurs ne sauront plus où donner de la tête. Google recommande aux webmasters de se limiter à un nombre raisonnable d’hyperliens.

11. Donnez envie à vos visiteurs d’en savoir plus

Voici un exemple d’un bouton d’appel à l’action qui pourrait se trouver sur votre site.

Sur tout site digne de ce nom, vous trouverez à la fin de chaque page un bouton d'appel à l'action (ou CTA) incitatif. Sur Jimdo, vous pouvez facilement créer des boutons d’appel à l’action personnalisés sur votre site. Est-ce qu’il y a une personne que vos visiteurs peuvent contacter pour avoir des renseignements complémentaires ? Une vidéo intéressante qu’ils devraient regarder ? Un article de blog en lien avec le sujet à lire ou un rapport à télécharger ?

Cette stratégie permet de rediriger les lecteurs vers d’autres pages de votre site et de les encourager à promouvoir votre contenu auprès de leurs amis et de leur famille.

 

Créez des appels à l’action courts qui commencent avec des verbes d’action comme « Télécharger », « Partager », « Rejoindre », « S’inscrire », « En savoir plus » ou « Visionner ». Bien sûr, n’oubliez pas d’ajouter un lien qui permettra aux visiteurs d’exécuter l’action demandée.

 

La rédaction n’est en général pas une mince affaire, d’autant plus quand il s’agit de produire du contenu pour votre site. Mais gardez en tête que vos textes n’ont pas besoin d’être parfaits dès le début ! Une fois votre contenu publié, effectuez des audits mensuels de votre site afin de suivre et d’optimiser sa performance. Grâce à tous nos conseils, vous voilà parés pour créer des contenus efficaces qui attireront l’attention des internautes les plus volages et pressés.

 

Quand vous avez terminé de rédiger vos textes, consultez cette checklist pour améliorer leur lisibilité sur votre site.


Écrire commentaire

Commentaires: 0